🚨 Ventes privées jusqu'au 29 juin en quantités limitées !

Recherche

Combien de couches de peinture appliquer ?

Combien de couches de peinture appliquer ?

 

Au moment de réaliser vos travaux de peinture, il est normal de vous interroger sur le nombre de couches à appliquer. Avec ou sans sous-couche, deux, trois voire quatre couches de peinture ensuite… Les conseils fusent de tous les côtés et il est parfois compliqué de s’y retrouver. Algo détaille pour vous les informations les plus importantes à connaître pour que vous puissiez peindre en toute sérénité et obtenir un résultat optimal !

 

La sous-couche : un indispensable

On peut facilement avoir envie de se passer de la sous-couche et de sous-estimer son intérêt. Pourtant, cette peinture aussi appelée primaire d’accrochage est absolument nécessaire pour des travaux réussis. Elle sert notamment pour uniformiser votre support en lissant les irrégularités et favorise surtout la résistance et l’adhérence de votre peinture de finition, elle va donc mieux tenir à l’application mais aussi dans le temps. La sous-couche empêche que votre mur, plafond ou autre support ne boive littéralement votre peinture, ce qui vous permettra de ne pas être obligé.e d’appliquer des couches de peinture supplémentaires pour avoir un bon résultat. Moins de peinture à appliquer dit moins de pots à acheter et donc de l’argent économisé !

Vous l’avez compris : si vous vous demandez encore si vous pouvez vous passer d’une sous-couche, la réponse est non. Elle est même totalement indispensable sur les surfaces suivantes : carrelage, bois, surfaces déjà peintes, placo/plâtre, plastique, verre ou encore métal.

Le seul cas de figure où vous pouvez vous passer d’une sous-couche est si votre support est parfaitement lisse, uniforme, non poreux et déjà bien adhérent.

Il existe différents types de sous-couche en fonction du type de support que vous souhaitez peindre (spéciale bois, métal, salle de bains…) mais aussi des sous-couches universelles qui s’adaptent à la plupart des supports pour vous permettre de l’utiliser dans toutes les pièces de votre logement et de s’adapter à tous vos travaux. A vous de choisir !

 

Combien de couches de sous-couche appliquer ? Une seule suffit. Respectez bien le temps de séchage indiqué sur le pot de votre sous-couche (12 h pour la sous-couche Algo par exemple) et vous pourrez ensuite continuer vos travaux en toute confiance !

 

La finition : 2 couches pour un résultat optimal

Une fois votre sous-couche bien sèche, il est temps d’appliquer votre peinture de finition. Satinée, mate ou encore satinée, vous avez le choix ! Si vous hésitez encore un peu, n’hésitez pas à jeter un œil à notre précédent article qui vous aide à différencier les trois et à choisir la finition adaptée en fonction du rendu souhaité et de la pièce à peindre.

Le nombre de couches de peinture à appliquer varie en fonction de l’état de votre support et du type de peinture choisi (acrylique, glycéro…). En général, il faudra 2 à 3 couches de peinture de finition pour obtenir un magnifique résultat et des travaux réussis.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons d’appliquer une première couche fine qui va permettre de remplir les creux de votre support et de masquer les éventuelles tâches présentes. Ne vous inquiétez pas si vous vous rendez-compte qu’avec cette première couche vous n’avez pas recouvert parfaitement toute votre zone ou si vous apercevez des traces de pinceau ou de rouleau, c’est normal et la deuxième couche que vous allez appliquer ensuite sert justement à corriger ça ! Respectez le temps de séchage indiqué sur votre pot de peinture et lancez-vous dans une deuxième couche. Celle-ci va permettre d’uniformiser votre support, soyez-donc particulièrement concentré.e lors de l’application pour ne pas laisser de trace de pinceau ou de rouleau.

Après le passage de cette deuxième couche, vous pouvez choisir de vous arrêter là et d’aller nettoyer vos outils avant de profiter de votre nouvelle décoration. Mais si vous êtes perfectionniste, vous pouvez aussi décider d’appliquer une troisième couche pour que le résultat soit absolument parfait. Une troisième couche peut être nécessaire si vous passez d’un mur clair à une teinte très foncée ou l’inverse. Plus le nombre de couches passées est important, plus le rendu de la peinture sera lumineux, c’est notamment le cas pour la peinture blanche par exemple.

 

Et les peintures monocouche dans tout ça ?

Régulièrement, beaucoup de gens se demandent s’ils peuvent appliquer seulement une couche de peinture. Appliquer une seule couche de peinture semble également très tentant et peut vous donner l’impression de gagner du temps, mais nous ne le recommandons pas car le rendu final ne sera pas optimal. A ce titre, méfiez-vous des peintures vendues comme étant « monocouches » : le terme peut sembler attirant mais en pratique une couche ne suffira pas. Dans beaucoup de cas vous serez forcé.e d’appliquer au moins une deuxième couche car votre mur va absorber une certaine quantité de peinture en séchant et que le résultat ne sera pas assez uniforme. Si vous avez choisi une peinture de teinte foncée, il est d’autant plus conseillé de passer une seconde couche.

 

Comment peindre sans laisser de traces de peinture ?

Plusieurs petites astuces existent pour éviter au maximum les traces de peinture sur vos murs ou plafonds :

-   Au moment de l’application, essayez de ne pas trop appuyer sur votre rouleau ou pinceau

-   Pour favoriser une répartition uniforme de votre peinture, peignez en effectuant des mouvements croisés : alternez entre passages à la verticale et à l’horizontale en commençant par le haut de votre mur en avançant par petites zones

-   Respectez bien le temps de séchage de votre peinture avant d’appliquer une nouvelle couche

-   Peu importe la taille du support à peindre, peignez-le d’un coup en une seule fois. Si vous le faites en plusieurs fois vous serez face à des lignes de démarcation qui marqueront vos raccords.

 

Dernier conseil important : la qualité des outils (pinceaux, rouleaux) et de la peinture que vous utilisez influe beaucoup sur le nombre de couches que vous allez devoir passer et sur le rendu final. N’hésitez donc pas à investir quelques euros de plus dans du matériel de bonne qualité : vous verrez que vous gagnerez du temps et que le résultat sera encore plus épatant 

!

Vous l’aurez compris, le secret de travaux réussis tient en quelques mots : un support préparé, 1 sous-couche puis 2 couches de peinture et le tour est joué !