🚨 Ventes privées jusqu'au 29 juin en quantités limitées !

Recherche

Comment peindre facilement en 10 étapes ?

Comment peindre facilement en 10 étapes ?

Lorsque l’on veut débuter des travaux de peinture, un certain nombre de conseils et de points importants méritent d’être connus afin d’obtenir un résultat final optimal. De la préparation de la pièce au nombre de couches à appliquer en passant par le choix des outils, cet article va vous permettre d’avoir en tête les principales étapes avant de vous lancer.

 

1) Comment bien préparer la pièce ?

Avant même de peindre votre pièce, il est préférable de faire quelques aménagements pour éviter tout dégât, aussi bien matériel que corporel.

Videz au maximum votre pièce de ses meubles, tapis et rideaux pour avoir le plus de place possible autour de vous et éviter de tacher vos équipements avec de la peinture. Si vous avez des problématiques d’espaces, essayez de rassembler vos meubles et objets à protéger au centre de la pièce et de les recouvrir d’une bâche ou d’un drap auquel vous ne tenez pas spécialement.

Pensez aussi à protéger le sol de votre pièce à l’aide d’une bâche fixée avec un ruban adhésif spécial peinture. Vous pouvez en profiter pour protéger les plinthes, tours de fenêtres et contours de portes que vous ne souhaitez pas peindre à l’aide de ruban de masquage. Pour vous assurer un résultat impeccable, vous pouvez aussi déboîter les prises électriques et les interrupteurs pour ne pas risquer de déborder dessus. Pensez à bien couper l’électricité au préalable car l’eau contenue dans les peintures et l’électricité ne font pas bon ménage.

Enlevez tous les éléments décoratifs qui pourraient vous gêner lors de vos travaux ou qui pourraient être abîmés (cadres, tableaux, photos, étagères…) ainsi que les vis, poignées de portes ou tringles s’il y en a dans les pièces que vous souhaitez peindre.

 

2) Comment bien préparer un mur avant de le peindre ?

Juste avant de préparer votre mur, pensez à vous protéger et à vous équiper correctement. Enfilez des vêtements confortables que vous pouvez vous permettre de tacher, protégez vos cheveux avec une casquette ou un bandana, utilisez des gants et des lunettes de protection.

Si votre mur était recouvert d’un papier peint, de lambris ou encore de moquette, il faudra bien entendu le remettre à nu en retirant avec précaution les différents revêtements et les éventuelles traces de colles associées.

Vous pouvez commencer par dépoussiérer et nettoyer votre mur en passant un bon coup de brosse ou de chiffon pour enlever la poussière, les toiles d’araignées ou toute autre saleté qui pourrait s’y trouver.

Vous pouvez ensuite lessiver votre mur puis le lessiver très légèrement avec de l'eau claire avant de l’essuyer avec un chiffon propre et de bien laisser sécher.

Une fois votre mur parfaitement propre, pensez à reboucher les éventuels trous et fissures à l’aide d’un enduit. Une fois l’enduit bien sec, poncez votre mur avec du papier de verre afin qu’il soit complètement lisse et dépoussiérez une nouvelle fois pour enlever les résidus. L’étape de ponçage est également nécessaire si vous souhaitez repeindre un mur déjà peint par le passé

 

3) Quel matériel utiliser pour peindre ? 

En dehors d’une tenue adéquate, d’une bâche et du scotch de protection, il est bien sûr indispensable d’avoir le bon matériel à disposition pour réaliser correctement vos travaux.

Commençons par les pinceaux. Il en existe tellement de types différents que nous leur consacrerons un article entier, mais en attendant vous pouvez retenir quelques informations importantes sur les pinceaux. Ce sont eux qui permettent notamment de dégager les angles et de peindre les surfaces qui demandent une certaine précision ou qui sont difficiles d’accès.

Parmi un large choix de pinceau, vous trouverez notamment :

-   Des pinceaux rectangulaires ou plats : munis de poils longs, ces pinceaux servent à peindre des surfaces assez étendues

-   Des pinceaux ronds, aussi appelés « à rechampir » : ils servent pour les finitions et les travaux de précision, pour dégager les angles, peindre des fenêtres, des moulures ou encore des surfaces étroites

 

Passons maintenant aux rouleaux. Ils sont parfaits pour peindre facilement et rapidement de grandes surfaces telles que les murs et les plafonds. Pour choisir le rouleau adapté, privilégiez un rouleau microfibre 12 à 14mm dans le cadre d'application de notre peinture Algo. Vous pouvez même y ajouter une perche télescopique pour peindre des zones en hauteur.

Il existe aussi des pistolets à peinture qui permettent d’obtenir un rendu régulier et de qualité.

Permettant de peindre plus rapidement, le pistolet à peinture nécessite tout de même une dilution de la peinture afin de favoriser sa pulvérisation. 

 

4)  Comment calculer la bonne quantité de peinture ? 

 

Pour vous lancer dans des travaux sans risquer de tomber à court de peinture ou bien d’en gaspiller, rien que tel que quelques calculs afin d’estimer au mieux la quantité de peinture dont vous avez besoin. 


Pour cela, quelques mesures s’imposent :

Mesurez d’abord la longueur totale des murs que vous souhaitez peindre puis leur hauteur. Multipliez les deux.

Par exemple, si vous souhaitez repeindre un mur de 4m de long et de 2,5m de haut, cela vous donnera une surface de 4x2,5 = 10m2

Si le mur en question comprend une porte ou une fenêtre, vous pouvez affiner votre estimation en soustrayant leur surface :

Pour cela, mesurez cette fois la hauteur et la largeur de votre fenêtre.

Par exemple : si vous avez une fenêtre de taille standard de 1,25m de haut et de 1m de large, soit 1,25m2 votre surface à peindre sera alors de 10 – 1,25 = 8,75m2 !

Maintenant que vous connaissez la surface à peindre, il faut convertir cela en quantité de peinture nécessaire.

Renseignez-vous pour connaître le rendement de la peinture que vous souhaitez appliquer : en général, 1L de peinture standard permet de couvrir 10m2 alors qu’1L de peinture Algo permet d’en couvrir 12m2.


Pour connaître le nombre de litres dont vous aurez besoin par couche, il vous suffit de diviser votre surface à peindre en m2 par le rendement en m2 par L. Dans notre exemple avec une peinture Algo il vous faudra 8,75m2/12 = 0,73L pour appliquer une couche de peinture sur votre mur.

N’oubliez pas ensuite de multiplier ce résultat par le nombre de couches que vous appliquer au total. En général, deux couches de peinture sont nécessaires en plus de la sous-couche initiale : vous aurez donc besoin de 0,73 x 2 = 1,46L, soit environ 1,5L de peinture pour obtenir un mur comme neuf !

Pour plus de simplicité, renseignez les informations nécessaires dans notre calculateur de surface et vous obtiendrez directement la quantité de peinture Algo nécessaire à vos travaux !   

 

5) Comment choisir la couleur de sa peinture


Nous en parlions déjà dans notre article Comment bien repeindre votre chambre , mais tellement de teintes existent qu’il est parfois compliqué de choisir.

 

Votre choix dépend d’une multitude de critères différents : vos goûts, la taille de votre pièce, son agencement, sa fonction mais aussi l’atmosphère que vous souhaitez y créer.

Peu importe la pièce, vous pouvez utiliser à votre avantage les couleurs pour jouer sur la perception de vos espaces : les couleurs claires et naturelles (gris perle,  beige, ivoire, blanc…) permettent d’agrandir l’espace alors que les teintes plus sombres et les couleurs fortes en caractère (rouge, bleu libellule, brun…) en diminuent les proportions et lui donnent un aspect plus chaleureux.


Vous pouvez ainsi envisager de peindre en blanc un couloir pour l’agrandir davantage, de peindre votre bureau en noir et blanc pour lui donner un style moderne ou encore opter pour des couleurs chaudes comme le rouge, l’orange ou le jaune qui peuvent donner un côté dynamique et convivial à une cuisine.

La psychologique des couleurs peut également vous inspirer. En effet, les couleurs sont souvent associées à certaines émotions ou états d’esprit, ainsi le bleu et le vert sont par exemple des couleurs privilégiées pour une chambre car ils évoquent le calme, la détente et le repos.

Choisissez les couleurs qui vous font envie en prenant en compte votre pièce dans son ensemble et voyez si votre décoration et la couleur de vos meubles peuvent aller avec. N’oubliez pas que vous n’êtes pas obligé.e de repeindre tous vos murs d’une même couleur, vous pouvez très bien peindre plusieurs murs en blanc ou d’une couleur claire et utiliser une couleur pleine de caractère sur un seul pan de mur pour donner du cachet à votre pièce par exemple. Vous l’avez compris : tout est permis !

N’hésitez pas à utiliser divers simulateurs en ligne pour visualiser au mieux ce que pourrait donner telle ou telle peinture que vous envisagez d’utiliser. Vous pouvez aussi vous procurer un nuancier de couleurs pour comparer directement les teintes qui vous intéressent ou encore des petits pots testeurs qui contiennent la peinture de votre choix afin que vous observiez réellement le rendu qu’elle pourra avoir sur une petite partie de votre mur.

 

6) Peinture mate, satinée, brillante : comment choisir la finition ?


Juste avant de pouvoir expliquer comment choisir la bonne finition, prenons le temps de bien définir à quoi chacune correspond :

-   Une peinture mate absorbe la lumière, ce qui permet de masquer les imperfections des surfaces à peindre si elles sont un peu abîmées. Très facile à appliquer, elle confère aux pièces une ambiance douce et chaleureuse. Ce type de finition est moins lessivable que la finition satin : si vous salissez ou tâchez votre mur, il sera alors plus difficile de rattraper le coup.

-   Une peinture satinée offre un beau rendu décoratif et a le mérite d’être polyvalente. A l’inverse d’une peinture mate, elle réfléchit la lumière et nécessite donc que la surface à peindre soit bien lisse pour ne pas risquer d’accentuer d’éventuels défauts. Elle est facilement lessivable.

-   Une peinture brillante est très lumineuse et donne un aspect laqué, un effet miroir aux surfaces peintes. Encore plus que la peinture satinée, la finition brillante est réservée aux murs et boiseries sans défauts. Elle est aussi idéale pour intensifier les teintes de peintures choisies.


Quelle finition dans quelles pièces ?

-   La peinture mate est parfaitement adaptée pour les plafonds. Étant moins lessivable qu'une finition satinée, il est déconseillé d’en utiliser dans les pièces passantes comme les couloirs ainsi que les chambres d’enfants. Elle convient très bien pour les pièces à vivre comme le séjour, une chambre d’adulte ou un salon. Évitez d’utiliser une peinture mate dans une pièce humide, car ce n'est pas la finition la plus adapté.

-   La peinture satinée convient pour tous types de pièces et de murs, y compris les pièces humides comme la salle de bains et la cuisine, les pièces à fort passage (couloirs, entrée) ainsi que les pièces de vie (chambre, salon, séjour…) et les chambres d’enfants car elle se lessive très bien.

Faites votre choix en fonction de l’ambiance que vous souhaitez donner à votre pièce ainsi qu’aux différentes propriétés de chaque finition. Vous avez toutes les clés en main pour des travaux réussis !

 

7) Pourquoi appliquer une sous-couche ?


La sous-couche est une étape essentielle en peinture ! Cette peinture blanche ou neutre porte aussi le nom de peinture primaire ou d’apprêt et peu importe la surface que vous souhaitez peindre, vous verrez qu’une sous-couche va vous faciliter la vie et rendre l’application de votre peinture de finition beaucoup plus simple.

Voici une petite sélection des avantages principaux d’une sous-couche :

-   Cela permet d’uniformiser votre support. En effet, chaque type de surface est plus ou moins poreux ou absorbant qu’un autre. Une sous-couche est spécialement enrichie pour trouver un équilibre entre les deux et rendre la surface uniforme. Cela empêche donc que votre mur ou plafond ne « boive » votre peinture de finition ensuite et permet de lisser les irrégularités pour un rendu plus harmonieux.

-   Puisque le support est uniforme, la sous-couche favorise l’adhésion de la peinture de finition ainsi que sa résistance dans le temps. Si la sous-couche a bien été appliquée, la peinture finale ne risque pas de s’écailler ou de craqueler au bout de quelques jours. Vous obtiendrez donc un résultat impeccable ! Notez bien que sur les supports suivants, une peinture de finition ne peut pas tenir sans sous-couche : carrelage, mur déjà peint, bois, verre, plastique, placo, plâtre et plastique.

-   Naturellement, la sous-couche vous fait gagner du temps mais aussi de l’argent : la sous-couche évite que votre surface n’absorbe votre peinture de finition, vous n’avez donc plus besoin de mettre plusieurs couches de peinture mais seulement une ou deux !

8) Combien de couches de peinture ? 

Comme on vient de le voir, il vous faut d’abord appliquer une sous-couche. Après avoir laissé sécher votre support en suivant le temps indiqué sur votre pot de peinture, il vous faudra généralement deux couches de peinture finale pour obtenir le rendu souhaité : La première couche doit être assez fine sans chercher à recouvrir complètement ce qu’il y a en dessous. Une fois le temps de séchage passé, c’est la deuxième couche qui va permettre d’obtenir un rendu parfait.

Faites attention aux peintures vendues comme étant « monocouche » : elles sont certes plus couvrantes mais il vous faudra bien souvent appliquer deux couches pour un résultat optimal, d’autant plus si vous passez d’une couleur sombre à une couleur claire.

En fonction de la qualité de la peinture que vous choisissez et votre niveau d’exigence en termes de rendu, vous pouvez passer une troisième voire une quatrième couche de peinture. Plus le nombre de couches est important, plus le rendu est lumineux, c’est notamment le cas pour une peinture blanche.

En résumé, si vous souhaitez repeindre un mur, vous devrez appliquer 3 couches de peinture : 1 sous-couche et 2 couches de peinture finale !

 

9) Quel est le temps de séchage entre deux couches de peinture ? 


Si vous avez déjà respecté toutes les étapes ci-dessus, ne négligez pas le temps de séchage entre vos couches de peintures : vous risquez d’anéantir tout le travail déjà accompli !

Fiez-vous au temps de séchage inscrit sur vos pots de peinture par le fabricant : chez Algo, nous vous conseillons d’attendre 12 heures entre l’application de 2 couches de peinture pour avoir le meilleur résultat.

Respectez bien ce temps indiqué car vos sens peuvent vous jouer des tours : au toucher, vous pouvez avoir l’impression que la peinture est sèche alors qu’elle n’est en réalité pas prête à accueillir une nouvelle couche de peinture. Appliquer une couche de peinture par-dessus une peinture pas suffisamment sèche peut faire apparaître des bulles ou des cloques, ce que tout le monde cherche à éviter !

Ce temps de séchage préconisé dépend de votre technique d’application : pour que le résultat soit optimal, appliquez correctement la peinture en réalisant des couches de la bonne épaisseur qui ne sont ni trop fines ni trop épaisses (dans le premier cas vous seriez obligé.e de devoir repasser plusieurs couches ensuite et dans l’autre la peinture sècherait plus lentement et risquerait de former des bulles ou des traces).

La température de votre pièce ainsi que son taux d’humidité jouent un rôle dans le séchage. La température de séchage idéale est comprise entre 10°C et 20°C : au-delà la peinture sèche très rapidement, en dessous elle sèche trop lentement.

A noter également qu’une peinture acrylique (à l’eau) sèche assez rapidement et il ne faudra attendre qu’une heure ou deux en moyenne entre deux couches de peinture. En revanche, une peinture glycéro (à l’huile) met plus de temps à sécher et il faudra patienter entre 6 et 8 heures entre chaque couche.

 

10) Comment nettoyer vos outils ? 

Après une bonne séance de peinture, la satisfaction d’avoir de nouveaux murs flambants neufs peut vite faire oublier la nécessité de tout nettoyer. Pourtant, il est nécessaire de nettoyer vos outils et pinceaux rapidement pour éviter qu’ils ne s’abîment et que vous ne soyez obligé.e de devoir investir de nouveau dans des ustensiles.

Le nettoyage des pinceaux dépend majoritairement du type de peinture utilisé :

-   Si vous avez appliqué une peinture acrylique, vos pinceaux ressortiront comme neufs grâce à de l’eau et du savon. Enlevez d’abord le plus gros des restes de peinture sur vos pinceaux à l’aide d’essuie-tout ou en les frottant contre du carton. Passez-les ensuite sous de l’eau chaude ou tiède, ajoutez du savon ou du liquide vaisselle et rincez à l’eau claire. Une fois propres, essuyez les poils de vos pinceaux avec un chiffon et laissez sécher tête en bas pour ne pas abîmer les poils.

-   Si vous avez appliqué une peinture glycéro ou synthétique, il faudra utiliser un solvant spécifique comme le White Spirit. Éliminez d’abord les surplus de peinture en faisant bien tremper vos pinceaux dans du White Spirit. Après quelques minutes, vérifiez que la peinture est bien partie puis lavez vos outils à l’eau tiède et au savon, rincez-les puis laissez sécher.


La procédure est très similaire pour nettoyer un rouleau. Il vous faudra d’abord retirer l’excédent de peinture en le faisant rouler sur de vieux journaux ou du carton puis de le faire tremper dans de l’eau savonneuse dans le cas d’une peinture acrylique ou dans du White Spirit s’il s’agit d’une peinture glycéro. Pensez à bien nettoyer le manchon du rouleau également.

Dans le cadre d'utilisation de peinture Algo, il vous sera tout à fait possible de laver vos outils à l'eau simplement en n'utilisant pas de white spirit.

Renouvelez le liquide et le trempage plusieurs fois jusqu’à ce que toute la peinture se soit bien détachée puis rincez votre rouleau à l’eau et au savon puis à l’eau claire. Laissez-le ensuite sécher.

En dehors du type de peinture utilisée, la matière du pinceau est aussi à prendre en compte. Les poils naturels nécessitent un nettoyage différent d’un pinceau aux poils synthétiques.

Dans tous les cas, pensez à mettre des gants pendant le nettoyage.