🌿 Découvrez notre nouvelle collection inspirée de la nature 👉

Recherche

Pourquoi appliquer une sous-couche ?

Pourquoi appliquer une sous-couche ?

Indispensable dans 90% des cas, l’utilité d’une sous-couche est souvent sous-estimée. Pourtant, son application permet notamment d’assurer un meilleur rendu et de faciliter ses travaux : ne passez pas à côté !

 

Qu’est-ce qu’une sous-couche ?

La fameuse sous-couche dont tout le monde parle est une peinture blanche qu’on trouve aussi sous le nom de peinture primaire d’accrochage ou d’apprêt. Elle constitue une étape essentielle en peinture et vient s’appliquer juste après la phase de préparation du support  dont on vous parlait dans un précédent article (après le rebouchage des trous, le ponçage et le nettoyage) et juste avant d’appliquer la peinture finale de finition.

Même si elle est blanche, la sous-couche ne modifie pas le rendu de votre couleur finale car peu importe la teinte que vous choisissez, elle recouvre complètement votre sous-couche. Mais ce n’est pas parce qu’on finit par ne plus la voir qu’elle n’est pas utile, bien au contraire !

 

Les bonnes raisons d’appliquer une sous-couche

  • Uniformiser le support
  • Chaque type de surface est plus ou moins poreux ou absorbant qu’un autre, plus ou moins lisse ou régulier. Une sous-couche est spécialement enrichie et conçue pour rendre la surface uniforme et en lisser les irrégularités, tout cela dans le but d’obtenir un résultat optimal. Cela empêche donc que votre mur ou plafond ne « boive » votre peinture de finition ensuite et évite que vous vous retrouviez avec des tâches une fois la peinture sèche. Une sous-couche = un rendu plus harmonieux !

    • Favoriser l’adhérence et la résistance de la peinture

    En uniformisant le support à peindre, la sous-couche permet de trouver un juste équilibre en termes de porosité d’adhérence. Ainsi, cela permet de mieux faire tenir la peinture finale sur votre support et le risque de voir votre peinture craqueler ou s’écailler est donc écarté !

    La sous-couche est même complètement indispensable sur les surfaces suivantes si vous voulez que la peinture de finition tienne bien : murs déjà peints, carrelage, bois, placo, plastique, métaux ou encore verre. Essayez donc de faire tenir une peinture sur une surface métallique sans sous-couche… Bon courage !  

    • « Le temps, c’est de l’argent. »

    Cette fameuse expression est également valable en peinture ! En effet, sans sous-couche préalable, votre support va directement absorber votre peinture de finition, c’est d’autant plus le cas s’il est poreux : vous devez alors appliquer plusieurs couches de peinture pour obtenir un résultat satisfaisant. Grâce à une sous-couche, vous évitez de gâcher de la peinture et vous n’avez plus besoin d’appliquer plus de peinture ou plusieurs couches pour obtenir le résultat couvrant que vous souhaitez. Vous économisez donc à la fois du temps et des pots de peinture !

     

    Sur quels supports appliquer la sous-couche ?

    L’application d’une sous-couche est nécessaire dans 90% des situations, en particulier sur :

    -   des supports spéciaux comme le carrelage, le verre, le métal, le plastique ou le stratifié

    -   des surfaces particulièrement absorbantes et/ou poreuses telles que le plâtre/placo ou le bois

    -   des surfaces très colorées avant de pouvoir les repeindre dans une autre couleur

    -   des murs effrités

    -   des surfaces déjà peintes auparavant

    -   des supports où l’on a appliqué un enduit

    Le seul cas de figure dans lequel vous pouvez vous passer d’une sous-couche arrive si votre surface est parfaitement préparée, non poreuse et adhère bien.

    Si vous venez d’acquérir un nouveau logement, n’hésitez pas à demander si les murs ont reçu une sous-couche ou non, car même neufs, des murs en plâtre par exemple ne peuvent pas être peints correctement sans sous-couche au préalable. Avoir des supports neufs n’est donc pas une garantie pour se passer de cette étape essentielle lors de vos travaux.

    À noter : Une fois la sous-couche appliquée, recouvrez-la bien d’une peinture de finition de la couleur de votre choix : la sous-couche est généralement sensible à la lumière et pourrait jaunir au fil du temps si elle n’est pas recouverte.

     

    Quelle sous-couche choisir ?

    Comme pour la peinture de finition, il existe différents types de sous-couches en fonction du support que vous vous apprêtez à peindre : sous-couche plaque de plâtre pour le placo, antirouille pour les supports métalliques, microporeuses pour le bois ou encore spéciale carrelage, stratifié ou salle de bains.

    Il existe également un type de sous-couche appelé sous-couche universelle qui permet de s’adapter à différents types de supports et matériaux. Une sous-couche universelle est donc très pratique pour s’adapter à tous vos travaux, aussi bien pour repeindre du placo que du bois ou du plastique. Les matériaux compatibles avec ce type de sous-couche sont inscrits sur l’emballage, de même si elle est plus ou moins adaptée à des travaux d’intérieur ou d’extérieur, n’hésitez pas à vérifier.

    En termes de prix, une bonne sous-couche coûte environ le même prix au litre qu’une peinture. Si vous le pouvez, privilégiez une sous-couche de qualité et méfiez-vous des offres premier prix qui peuvent risquer de vous offrir un résultat de qualité moyenne, et ce même si vous avez investi dans une superbe peinture de finition ensuite.

     

    Comment appliquer une sous-couche ?

    Si vous en êtes arrivé.e à l’étape d’application de la sous-couche, c’est que vous avez déjà suivi les premières étapes de préparation de votre pièce et de votre support que nous avons parcourues dans cet article.

    Vérifiez que votre sol est toujours bien protégé avec une bâche et que votre adhésif de masquage est toujours bien posé autour des éléments à ne pas peindre (contours de portes, fenêtres, prises, plinthes…).

    Mélangez ensuite votre sous-couche pour que la texture soit bien homogène : pour cela vous pouvez utiliser un mélangeur. Munissez-vous ensuite de votre plus beau pinceau à rechampir pour dégager les angles et les contours de vos surfaces puis appliquez la sous-couche au rouleau du haut vers le bas. Laissez ensuite bien sécher en suivant le temps indiqué sur le pot et votre support sera fin prêt pour accueillir votre peinture finale !